Conakry et les ordures, c’est une histoire de fidélité sans faille !

Il fut un temps, Conakry était appelée la perle de l’Afrique de l’Ouest. Au fil des années, la capitale guinéenne s’est forgée à devenir un dépotoir d’ordures à ciel ouvert. De nos jours, pas un seul carrefour, pas une seule ruelle, pas un seul caniveau n’est épargné par l’insalubrité. Conakry est sale. De Kaloum – la commune qui abrite les sièges des institutions républicaines et la plupart des grandes entreprises – à KM 36, des montagnes d’immondices ont fait leur apparition. Il n’est plus possible de respirer de l’air pur ; partout, l’on est accueilli par une odeur nauséabonde. Lire plus …