Je suis guinéen, j’ai des arguments !

GCI ©

Je ne sais pas pour ce qui est de l’intérêt commun, mais pour l’intérêt personnel il n’ y a pas un guinéen qui n’a  pas des arguments pour résoudre ses problèmes.  Aux Rivières du sud, chacun a sa propre stratégie. Qu’elle soit bonne ou mauvaise, tout peut être  productif, surtout lorsqu’il s’agit de re/conquerir une âme soeur.

Une, deux, trois… Oh, je ne me souviens plus du nombre de semaines pendant lesquelles on a eu des difficultés pour  reconnaître mon ami. Sa mine fut vraiment bizarre. A ce moment l’homme que nous surnommions le griot ne parlait plus, sinon très peu, il chuchotait sans cesse. Quand on lui demandait des explications sur cette nouvelle apparence, il refusait d’en donner les raisons.        Simple anecdote ? Je ne le pense pas parce que tout bêtement ce comportement est hors du commun.

Curieux (comme vous pouvez l’imaginer), je décide de mettre sur pied une «commission d’investigation» pour tirer l’affaire au clair.  Ainsi, je colle cette question à tous mes amis qui le connaissent : « Qu’est-ce qui est arrivé à Ali G. ?’’. Avant de conclure par cette petite remarque :  »Je suis certain qu’il a des soucis quelque part. Peut-être avec sa famille, voire avec une autre personne qui lui est chère ».

Effectivement, après enquête nous découvrons qu’il a été lâché par sa gazelle, sa princesse, sa miss, d’où l’origine du brûlage de son cœur.

 

Répondant à l’invitation d’un collègue qui voulait offrir une belle soirée à une fille nouvellement rencontrée, il s’est fait remarquer par quelqu’un qui connait la relation qui existe entre lui et celle qui a acquis le fond de son cœur : mademoiselle D. Et cet œil caché mais oreille attentive n’a pas eu la bouché bée. Il/elle a raconté n’importe quoi pour mettre la gazelle sous son emprise. Idiote qu’elle est, elle prend au sérieux tout ce qui a été dit. C’est normale «la jalousie est une preuve d’amour». Hé! Hé! Je n’ose pas dire ça à côté de lui hein, question de protéger mes joues d’une gifle spontanée.  Pour lui, la jalousie n’est rien d’autre qu’une source de soucis.

A priori c’est le mauvais calcul fait dès le début de l’histoire qui lui a compliqué la tâche. En effet, il s’est dit comme à ses yeux il n’a rien à se reprocher, donc c’est à la mignonne de  renouer le contact. Quel manque d’objectivité! Mademoiselle D n’est pas le genre de filles qui ont mille décisions et mille autres exécutions. Ali G. a su pendant des semaines particulièrement longues et orageuses si pour gérer une femme il faut la fermeté.

 Dans une relation amoureuse les trois D (disponibilité, discrétion et diplomatie) sont indispensables !

(Mesdames, je vous demande de me rectifier au cas où l’idée exprimée ci-haut serait fausse. J’en ai fait ce jugement juste à partir des expériences que des gens de mon entourage et moi avons vécues).

Mademoiselle D a la certitude que son copain l’a trahie, en sortant avec elle ne sait qui. Fatigué d’être sanctionné pour une faute commise nulle part, il change de stratégies pour voir ce que cela peut donner, en retournant vers elle et s’expliquer enfin sur cette fameuse soirée.

Contrairement à ce que cette séance pourrait paraitre, elle n’a pas été tellement compliquée pour mon ami : Je suis guinéen, j’ai des arguments !

Le soleil s’apprête à s’éclipser, Ali G. rompe le silence et les communications entrent en action. C’est le plus beau service que son Nokia S60 a rendu. Enfin      le            griot      est        de          retour !!!

–        «Je t’appelle aujourd’hui pour savoir ce qui ne va pas…tu ne me fréquentes plus, tu ne m’écris plus et maintes fois je t’ai appelé mais t’as pas répondu. Qu’est-ce que cela veut dire? Wallaye,  je n’ai jamais cru que tu allais me faire ça.».

Droit     de          réponses           à            mademoiselle  D :

–          «J’en ai absolument rien compris de quoi tu parles. Si c’est de ma nouvelle vision des choses, réfères-toi de la soirée au cours de laquelle tu m’as  fait comprendre que tu devais accompagner un de tes camarades quelque part, alors qu’en réalité c’était toi l’accompagné. D’ailleurs, je ne veux même pas parler avec toi».

La ‘’belle soirée de son camarade’’ est la principale pomme de discorde entre les deux chéris. Maintenant, Ali G. peut contre-attaquer et donner sa version des faits afin de sortir du tunnel. Oui, normalement on ne répond pas à une question en posant une autre mais ici c’est autres choses hein ; la stratégie la plus rentable est la mieux sollicitée.

–          «Qui t’as dis ça ? Depuis quand, tu as des services qui te permettent de contrôler mes mouvements ? Arrêtes de mentir, ne m’accuses pas please ! Crois-moi, c’est Oumar que j’avais accompagné là-bas. Toi-même tu sais que quand nous sortons tu blagues avec mes amis, non ? Et ce soir-là aussi, je n’étais pas invité à un diner organisé par An sar dine, dont les invités seraient Boko haraam, Mujao et Aqmi. Si tes ‘’agents’’ m’ont aperçu en train de jouer avec la meuf, c’est dans ce contexte. S’il te plait crois en ce que je te dis. Je sais qu’avant moi d’autres ont tenté leur chance sur toi, mais est-ce qu’il y a eu un d’entre eux qui a passé plus de six mois en train de te draguer ? Et moi, je l’ai fait à cœur ouvert et j’en suis fier de ce parcours. Si tu veux me montrer maintenant que je ne devrais pas le faire vas-y… je t’accorde la liberté absolue pour cela. Peut-être, j’ai mérité ce qui m’arrive en ce moment le jour où j’ai juré de t’aimer sans même chercher à te connaitre au fond. Donc c’est normal, ce que tu fais. Si tu es sûre que tu es sur le point de  me bouder, saches seulement que tu as laissé dérrière un électron libre et  qui est fidèle à toi : moi ».

Toute la vérité ne semble pas avoir été dite dans cette conversation. Après la conversation, il est revenu sur la fausse déclaration dans laquelle il pronostiquait son avenir réduit à un singleton.

–          « Ashtakh Firou Lallah, Ashtakh Firou Lallah, Ashtakh Firou Lallah. Eh Allah, ne prends pas ça en considération dêh! Je reconnais que ce que je lui ai dit n’est pas vrai ; cinq autres filles courent dans l’ombre. Mais, seulement les sentiments ne sont pas les mêmes. En d’autres termes, c’est elle la préférée parmi les préférées».

Tant pis pour ceux qui ont compris de quel côté reposait  la vérité. Car pour qu’elle soit dite sans craintes, la vérité exige la présence d’un certain nombre de conditions, notamment un moment approprié et un endroit favorable. Dans cette histoire, la chose la plus importante c’est l’amour.

Et  quelques   jours     plus  tard,   Ali G.    a     pu    savourer   la     victoire.

N’est-ce     pas     tous     les      moyens     sont      bons     pour       garder        les     personnes     qui        nous       sont     chères ?

 Thierno Diallo (@cireass)

The following two tabs change content below.
cireass
Je suis Guinéen de nationalité et citoyen du monde. Je suis passionné de lecture, d'écriture et de NTIC. Welcome everybody !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *