Formation d’imams Guinéens au Maroc: le dernier convoi quitte Conakry

image

Cinq cents imams Guinéens sortiront bientôt de l'école marocaine © Yabiladi.com

Lors de le la dernière visite du roi
Mohamed VI en Guinée, en 2014, le royaume du Maroc a offert 500 bourses de formation aux imams Guinéens. Ce vendredi, un groupe de 50 personnes, a reçu les documents de voyage au Contre islamique de Donka, à Conakry, en présence des autorités religieuses guinéennes. Ce groupe est le dernier convoi qui devrait quitter Conakry dans les prochaines heures.

Ce geste du royaume chérifien s’inscrit dans le cadre du renforcement de l’amitié qui existe entre les deux pays. En effet, le Maroc et la Guinée ont toujours eu de bonnes relations. Des indépendances à nos jours. 

« L’islamodiplomatie »

Face à l’influence grandissante des monarchies du Golf (Arabie Saoudite et Qatar en tête) qui financent des associations islamiques dans le continent, le Maroc tente de se repositionner en exportant ses valeurs islamiques, souvent qualifiées de tolérantes. C’est dans ce cadre qu’il a proposé à plusieurs pays africains la formation de leurs imams.  
A travers ces différentes formations, Rabat espère trouver une bonne (voire renforcer son) image dans la région, où il dispose de nombreux investissements.

Le 27 mars dernier, le souverain marocain, Mohammed VI, a procédé à l’inauguration de l’Institut (portant son nom) qui formera des imams, morchidines et morchidates venus des pays arabes, africains mais aussi européens. Cet Institut se trouve au quartier universitaire de Madinate Al Irfane, dans la ville de Rabat.

D’après les autorités guinéennes, la formation des imams se fera par vague et portera sur les principes fondamentaux de l’islam.

Par @cireass

The following two tabs change content below.
cireass
Je suis Guinéen de nationalité et citoyen du monde. Je suis passionné de lecture, d'écriture et de NTIC. Welcome everybody !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *