En Guinée, le paludisme tue plus qu’Ebola

En Guinée, le paludisme tue plus que le virus Ebola. En tout cas c’est ce que révèle une étude américaine des Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) d’Atlanta, publiée ce mercredi dans la revue The Lancet Infectious Diseases.

image

Si aucun chiffre précis n’est avancé, le Dr Mateusz Plucinski, qui a coordonné l’étude, a indiqué que les décès supplémentaires dus au paludisme étaient “vraisemblablement beaucoup plus importants que ceux provoqués par le virus Ebola”, rapporte Sciences et Avenir.

Apparue dans la région forestière au mois de décembre 2013, l’épidémie d’Ebola a fait plus de 2 400 morts en Guinée. Au même moment, nous apprend l’étude, les services sanitaires ont accueilli 74 000 personnes en moins comparativement aux années précédentes.

“Les gens fiévreux ont évité les centres de soins…”

Sur les causes de cette baisse de malades se faisant traiter aux  hôpitaux ou dispensaires, les auteurs de l’étude pointent du doigt le virus Ebola. En effet, à les en croire, “le paludisme est l’une des principales causes de fièvre et de consultation en Guinée mais nos données suggèrent que les gens fiévreux ont évité les centres de soins par peur de contracter Ebola ou d’être envoyés dans des centres de traitement”.

Un drame (presque) oublié

Depuis plus d’un an, on ne parle (presque) plus que du virus Ebola. Tandis que les maladies comme le paludisme, le Sida… continuent de tuer dans les trois pays les plus touchés par l’impitoyable virus – comme d’ailleurs dans de nombreux pays du Sud. Ainsi, on aurait enregistré 11 000 décès supplémentaires dus au paludisme en Guinée, au Libéria et en Sierra Léone. La couverture de l’épidémie d’Ebola par les médias est considérée par certains comme la cause de la négligence de ces maladies.

Les autorités guinéennes qui disent avoir beaucoup appris dans la gestion d’Ebola, notamment la nécessité de qualifier notre système sanitaire, doivent ramener la confiance entre les acteurs de la santé et les populations afin que celles-ci ne fuient plus les médecins.

Par cireass

The following two tabs change content below.
cireass
Je suis Guinéen de nationalité et citoyen du monde. Je suis passionné de lecture, d'écriture et de NTIC. Welcome everybody !

Une réflexion au sujet de « En Guinée, le paludisme tue plus qu’Ebola »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *