Le Barça, le Real Madrid et la FEGUIFOOT: les assassins du Sily national de Guinée

Les joueurs de l’équipe nationale de  Guinée – DR

Malgré  l’amour que j’ai pour le sily nationl -l’équipe nationale de football de Guinée-, cela faisait des bons moments que je ne portais pas son maillot. Pour cause, il est de plus en plus mal perçu par les amateurs de ballon rond dans les rues de Conakry, puisque l’équipe enregistre plus de défaites que de victoires. En mars dernier donc, j’ai décidé d’en acheter un. À Conakry, certains l’appellent même le maillot du ‘fini national’. Mais qu’à cela ne tienne, mon ami Saidou et moi traversions ‘Bordeaux’ (une ruelle commerçante du grand marché de Madina). Un marchand ambulant passe juste à coté de nous. Je lui dis de s’arrêter pour voir si le maillot du sily qu’il tient en main est de ma pointure.

– « Thierno, c’est un maillot de  »fini national » ça ! Tu ne vois plus ? Hey, si tu veux acheter un maillot de football, cherche celui du Real ou du Barça. Actuellement, ce sont les deux meilleures équipes du monde », dit mon ami.

– « Ah m’barin, je sais ce que je fais, hein?  Ton équipe, c’est le Real Madrid. Et moi, c’est après le Sily qu’arrive le Barça.  D’ailleurs, si elles sont meilleures,  c’est leur affaire. Moi, voila l’équipe que j’aime ; celle de mon pays… Tout ce que je te demande maintenant, c’est de te taire. Ok? », rétorque-je.   Surgit alors un long silence entre nous.

Le soir, nous revenons au quartier. Comme vous pouvez l’imaginer, je le porte avec fierté. D’autres amis s’ajoutent à mon accompagnateur, pour faire de moi leur risée. Tant pis.  Comme dit un proverbe africain, ce n’est pas parce que le chef a une blessure que les mouches ne doivent pas la survoler.

Mais pourquoi certains guinéens ne veulent plus entendre parler de leur Sily?

A l’instar de la plupart de passionnés de sports en général et de football en particulier, les guinéens préfèrent soutenir les équipes qui gagnent. Tandis que la notre peine à s’imposer lors des compétitions internationales qu’elle prend part. Ainsi, être supporteur du Sily relève d’une conviction absolue: victoire ou défaite, je le supporte. En effet, en une dizaine de participations en coupe d’Afrique des nations, elle n’a pas pu faire mieux que d’atteindre une seule fois la finale ; c’était au milieu des années ’70’. Au terme du match, elle a vu son adversaire, le Maroc, remporter la compétition. Depuis lors, impossible de sortir victorieuse d’une quart de finale.  Le sily de Guinée et les lions de la Téranga (la formation du Sénégal) étaient d’ailleurs les grands absents de la CAN 2013 disputée en Afrique du sud au début de l’année. Pis, une confrontation qui l’a opposée aux Eléphants de la Côte d’Ivoire en quart de finale de la  CAN 2008 au Ghana, au cours de la quelle on avait encaissé 5 buts sans marquer le moindre but est encore dans toutes les mémoires. Une humiliation nationale devant les caméras du continent africain !

Quant à la coupe du monde, les ‘rouge-jaune-vert’ (les couleurs du drapeau guinéen) n’ont jamais flotté parmi les nations qualifiées. Et, son contraire ne semble pas se produire en 2014 au Brésil. Car l’Egypte, l’actuel leader de son groupe, est bien partie pour décrocher le ticket qualificatif pour le second tour. Tous ces facteurs font que de nombreux amateurs de football ne veulent plus voir le Sily prendre part aux compétitions internationales. « Sily absent, je peux regarder tranquillement les matchs », confie un adolescent rencontré.

La FEGUIFOOT est loin d’atteindre les attentes de fans de l’équipe nationale 

Comme la plupart des fédérations du continent, la guinéenne connue sous le nom de FEGUIFOOT (Fédération guinéenne de football) est chargée de promouvoir le développement du football, le principal sport pratiqué dans le pays. Mais la gestion de la fédération guinéenne de football crée souvent de polémiques lorsque l’équipe nationale doit disputer un match important. L’on se souvient au retour du Gabon où se sont déroulés  certains matchs de la CAN 2012, des joueurs n’étaient pas entrés en possession de leur prime de match à temps, malgré leur prestation qualifiée d’excellente par les analystes sportifs, en dépit aussi des fonds récoltés pour la circonstance. Résultat : ce n’est plus facile de convaincre un footballeur né en dehors des frontières de venir défendre les tricolores.

Le Barça humilié, Le Real éliminé et un classico digne de nom à Conakry !

Pour la première fois, la défaite du FC Barcelone lors du match qui l’a opposé au Bayern Munich, ne m’a pas du tout fait mal. Encore moins l’élimination du Real Madrid. Parce que c’est l’occasion pour moi de répondre à ceux qui s’étaient moqués de mon maillot et qui pensaient que ces deux clubs n’allaient jamais perdre une rencontre. Certes, je suis supporteur du regretté FC Barcelone. Mais je privilégie l’épique qui symbolise ma nation.

Le weekend dernier se jouait ici le derby de la capitale, entre le club mythique HAC (Horoya Athlétique de Conakry) et l’ASK (Association sportive de Kaloum). Les spectateurs, qui se sont rendus au stade du 28 septembre ont eu droit à un classico digne de nom. Dieu merci, on a enfin nous-aussi notre classico à nous ! Le club de la commune de Matam, le HAC, a dominé la rencontre par le score de 2 buts à 1.

J’espère que ces deux événements signent le début de la fin du délaissement  du football guinéen, étant donné que ses détracteurs devenus soutiens indéfectibles des catalans ou des madrilènes ont vu enfin que la taille d’une pirogue ne l’empêche pas de chavirer. Donc, il n’y a pas une équipe  qui ne s’incline pas. Vive le sily !

Par cireass
Retrouvez cireass sur Facebook

The following two tabs change content below.
cireass
Je suis Guinéen de nationalité et citoyen du monde. Je suis passionné de lecture, d'écriture et de NTIC. Welcome everybody !

12 réflexions au sujet de « Le Barça, le Real Madrid et la FEGUIFOOT: les assassins du Sily national de Guinée »

  1. Salut Thierno, comme toi, je supporte le sily national mais cette équipe est équato-guinéenne non ? Ou la Guinée Conakry aussi, je suis un peu embrouillée.

    1. Lol Nathyk, le Sily National (éléphant national est guinéen, capitale Conakry). @Thierno, c’esr la FEGUIFOOT et le Ministère des sports, le problème. Leur forte volonté peut faire avancer le Sily.

      1. Ah oui, c’est les autorités qui doivent être au service des joueurs parce que ces gars ont des potentialités qui peuvent faire avancer cette équipe

  2. Surtout n’abandonne pas Thierno, car l’équipe est dans une mauvaise passe, mais saches que le sily National est l’une des équipes les plus joueuses d’Afrique. Le jeu du Sily est chatoyant. Mais comme le dit Madigbé, le problème c’est la FEGUIFOOT et le Ministère en charge du Sport comme c’est las cas un peu partout en Afrique.

  3. C’est un devoir Michel, aimer son pays ! Techniquement cette équipe produit des beaux jouets mais sa finition est souvent une catastrophe pour ses supporters. En ce qui est des fédérations africaines, elles sont en grande partie responsables du retard de notre football sur le plan international sinon un pays africain aurait déjà disputé une finale d’une coupe du monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *